ACSF
 
Actualités
 
 

 


A l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la sage-femme, qui a eu lieu le dimanche 05 mai dernier, Oulaï Philomène, Présidente de l’Association des sages-femmes ivoiriennes, nous explique les actions menées par son organisation et invite les concernées à y adhérer. 


Dans le cadre de la célébration de la Journée internationale de la sage-femme, peut-on savoir les innovations que vous avez apportées cette année ?

Pour l’année 2013, nous avons essayé de perpétuer nos activités. En faisant des dépistages des cellules précancéreuses du col de l’utérus, du Vih/sida. A cela, il faut ajouter la planification familiale, des consultations pré et postnatales dans certains quartiers de Bouaké. Notamment dans les Centres de santé urbains (Csu) de Belleville, d’Air France III, de Diezoukouamékro, à la maternité de Dar- Es-Salam et à la PMI de Sokoura. Il s’en est suivi des journées scientifiques enrichies de quatre conférences, un match de gala et un défilé dans les grandes artères de la ville.


Après huit ans de commémoration, quel bilan faites-vous et quelles sont vos attentes, aujourd’hui ?

Je peux vous dire que nous avons gagné en maturité. Nous nous rapprochons davantage des populations. La corporation œuvre pour que la mortalité maternelle (néo-natale) diminue en donnant des soins de qualité et qualifiés. Egalement, nous travaillons pour atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement (Omd) 4 et 5 en 2015. Nous voulons aussi faire savoir à la population que nous risquons nos vies pour les soigner et protégeons la vie du couple mère-enfants, même si parmi nous il y a des brebis galeuses. 


En tant que Présidente de l’Asfi, pouvez-vous nous donner les missions ou les tâches essentielles de votre profession en plus de celles de votre Union?

L’Association des sages-femmes ivoiriennes soutient le plan de développement sanitaire du pays, fait des activités de recherches et de formation pour l’amélioration des compétences des sages-femmes. En ce qui concerne les tâches essentielles de notre métier, je peux dire que nous assurons la relation d’aide, nous faisons des consultations gynécologiques et des soins promotionnels. Nous sommes des professionnelles chargées de faire des consultations pré et postnatales, des professionnels du prendre soins. Nous pratiquons l’accouchement, l’éducation pour un changement de comportement durable. 

Entretien réalisé par M. Paule KOFFI

 

 
 
 

 

À propos de l'ASFI

L'ASFI est l'organisme national qui représente les sages-femmes et la profession de sage-femme en Côte d'Ivoire.

En savoir plus
Devenir membre

Offres d'emplois pour les
sages-femmes

En savoir plus

Rejoignez l'ASFI pour la redynamisation de l'Association

Support Midwifery in HAITI!

Les membres de l'ASFI

Faire un don